Au Japon

Un mois au Japon : Le Kansai

 

Tokyo, l’île de Kyushu, et maintenant le Kansai ! Vous l’aurez compris, la dernière partie de notre aventure se déroulera autour d’Osaka, et plus précisément dans le quartier de Shin-Osaka. Ce dernier est pour nous l’endroit idéal pour rayonner un peu partout dans le Kansai, et pour rester déambuler sur place lorsque l’énergie manquait un peu. C’est donc dans cette fameuse métropole que nous posâmes nos bagages pour ces deux prochaines semaines!

 

 

Kyoto

 

Nous avons alors maintes fois rendu visite à Kyoto, ancienne capitale du Japon avec ses quartiers encore restés intacts depuis des siècles. J’étais curieuse d’aller voir les fameux chemins encadrés de toriis au sanctuaire Fushimi Inari Taisha, et je n’ai pas été déçue par sa beauté. À faire si vous aimez les promenades magiques parsemées de symboles shintos et de nature !

 

 

Ensuite nous avons bien évidemment visité le fameux quartier des geisha à Gion, dégusté quelques bon plats locaux, allé visiter un temple que je tenais à faire coûte que coûte : le Sanjusangendo, tout en longueur avec ses mille et une gracieuses statues bouddhiques. Bref, Kyoto est à la hauteur de sa réputation et est trop grande pour en faire le tour en seulement quelques jours… un retour au Japon s’impose !

 

Fushimi Inari Taisha

 

 

Nara

 

 

On poursuit notre découverte enchanteresse du Kansai en prenant le train direction autre ancienne capitale du Japon : Nara. Elle abrite ses trésors du VIIIe siècle que nous avons fébrilement pu visiter aux côtés de ses fameux cervidés sacrés: le p arc du sanctuaire Kasuga Taisha et ses trois mille lanternes, le Myokengu et le Todai-ji. Ce dernier couvre le gigantesque Daibutsu (Grand Bouddha) entièrement fait de bronze, j’ai été frappée par sa taille et son imposante présence au milieu de ses gardiens et autres figures bouddhiques.

 

« Le lycéen et la biche » un nouveau compte Miyazaki?

 

Un cerf sacré fait son apparition au milieu des lanternes de Nara

 

 

Osaka

 

Retour à Osaka et il est temps de passer aux choses sérieuses en prenant son souffle avant de s’immerger dans les marées humaines du quartier commerçant de Namba ! Nous passons alors dans les fameux Den Den Town pour trouver des trésors électroniques, la rue Sennichimae pour se délecter des étalages d’ustensiles de cuisine et bien évidemment Nippombashi et ses enseignes publicitaires dont celle du bonhomme Glico. Mais mon coup de coeur a tout de même été son somptueux château et ses jardins.

 

Le château d’Osaka

 

Un Pentax qui me faisait envie lors d’une visite au Bic Camera

 

 

Petit bonus : Miyajima et Takayama

 

Et en bonus avant notre retour en France, nous quittons le Kansai pour nos deux dernières découvertes, et non des moindres, avant notre retour en France : l’île de Miyajima et le village de Takayama. L’une à la mer et l’autre entre les montagnes.

 

Petite séance dessin en ce magnifique après-midi d’automne

 

Le sanctuaire Itsukushima et son sublime torii flottant, un petit tour de ferry, un repos au temple Daisho-in, une dégustation de momiji manju (gâteau en forme de feuille d’érable japonais que l’on déguste à l’automne) bref, tout était parfait et simple lors de cette visite. Comme à Nara, nous y croisons des cerfs sacrés très peu gênés par notre présence et prêts à tout pour avoir quelques biscuits en offrande. Miyajima restera un magnifique souvenir gravé dans ma mémoire !

 

 

Momiji Manju

 

Notre dernière découverte du Japon se déroulera le temps de deux jours dans la charmante ville de Takayama et ses quartiers historiques. Le train qui nous y emmène nous offre une vue merveilleuse sur ce havre de paix aux couleurs de ce doux mois d’automne. Il y fait plus frais qu’à Kyushu, mais le soleil est là, et l’excitation à l’idée d’être au coeur des montagnes japonaises aussi !

 

 

L’Automne était au rendez-vous à Takayama

 

Et c’est lorsqu’on atterrissait enfin, que l’on caressait un début d’adaptation et de compréhension de toutes ses subtilités que nous quittâmes l’archipel nippon.

 

Un mois passé au Japon. Partis sans attente particulière avec pour seul désir de découvrir sur place et de se laisser transporter par ce que le Japon avait à nous offrir. Nous ne nous doutions pas que nous allions être si enchantés, que le désir d’y retourner et la nostalgie à notre retour allait se faire sentir. Du Kanto à Kyushu, en passant par le Kansai, ce pays nous en a mis plein les yeux… Et si nous y repartions une année entière histoire de s’imprégner de toutes les subtilités et autres paysages qui nous ont échappés?

Rendez-vous en automne 2018 pour le début d’une nouvelle aventure à travers les saisons japonaises ♥︎

 

Torii flottant de Miyajima

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *